Sélectionner une page

Albert est un lecteur fidèle du blog. Il m’a posé une question sur les indicateurs de surveillance, et plus particulièrement sur les valeurs limites de surveillance. Je lui ai proposé de mettre en place le principe des zones de couleurs : vert / orange / rouge.

 J’ai trouvé intéressant de fournir un modèle de 3 indicateurs à télécharger au format Excel.

Indicateur de surveillance de type « en-cours »

Cet indicateur permet de mettre un paramètre de maîtrise sous surveillance. Cela peut être un stock, un chiffre d’affaires, une situation de trésorerie, un coût de non conformité, un encours de fabrication. C’est en l’occurrence ce dernier exemple que j’ai retenu.

Le principe est de suivre les valeurs mensuelles du paramètre à surveiller en mettant en place des zones de couleur verte, orange et rouge, afin de faciliter le partage de l’information et surtout le bon niveau de réaction de l’organisation face à une dérive constatée.

  • La zone verte ne nécessite aucune action.
  • La zone orange indique une dérive du paramètre. Une action pourra être ou non engagée. Une vigilance est toutefois nécessaire. Un simple partage d’un indicateur peut créer une prise de conscience des acteurs directement concernés.
  • La zone rouge va obligatoirement nécessiter une analyse de correction ou une action corrective (recherche de causes : méthode 5P par exemple).

Téléchargez le fichier Excel traitant des 3 indicateurs présentés dans cet article :

Indicateurs-performance-surveillance.xlsx

indicateur en-cours mensuel

indicateur en-cours mensuel

Comment fixer vos 2 seuils d’alerte?

Le seuil de la zone orange doit permettre une prise de conscience collective des acteurs contribuant à la maîtrise du paramètre surveillé.

Le seuil de la zone rouge doit permettre une réaction des acteurs pour trouver les causes de cette dérive.

Remarque : Une variation trop importante de votre indicateur doit vous amener deux réflexions :

1. L’indicateur est-il suffisamment pertinent?

2. Quelles sont les causes de non maîtrise de ce paramètre?

Indicateur de performance de type  » taux »

Un indicateur de type « taux » vous permet de fixer un objectif de performance. On pourrait se contenter de fixer une limite supérieure ou une limite inférieur, ceci en fonction du paramètre mesuré.

J’ai pris l’exemple d’un indicateur TRS applicable à un moyen de production.

Chaque fois que vous mettez en place un indicateur de type « taux », il est important de l’associer à un indicateur « volume ». Pourquoi?

Un taux de réclamations clients pourrait être associé, par exemple, au nombre de réclamations clients. Le taux traduit la proportion de réclamations par rapport au volume de commandes clients. Le nombre de réclamations met en évidence les impacts de la non qualité sur les parties intéressées.

Se contenter d’un taux ne suffit pas à comprendre la situation mesurée. Avoir 1,3% de réclamations ne vous dit rien sur le nombre de clients impactés et sur le nombre de réclamations clients!

L’usage des zones de couleur vert / orange / rouge n’est pas une obligation.

Dans la norme ISO 9001 : 2008, il est demandé dans le paragraphe 8.2.3 « Surveillance et mesure des processus » que lorsque les résultats planifiés ne sont pas atteints, des corrections et des actions correctives doivent être entreprises, comme il convient naturellement.

La zone rouge répond parfaitement à cette exigence. La zone orange vous servira de zone de surveillance renforcée, sachant que certaines actions pourraient déjà être engagées.

Téléchargez le fichier Excel traitant des 3 indicateurs présentés dans cet article :

Indicateurs-performance-surveillance.xlsx

indicateur TRS

indicateur TRS

Indicateur de surveillance de type « taux » en cumul glissant

Ce type d’indicateur est une variante de l’indicateur « taux » présenté précédemment. La différence est qu’il vous permet de mettre en place une tendance d’évolution du paramètre mesuré sur plusieurs mois.

On le fait généralement sur 12 mois, et d’autant plus dans le cas où l’indicateur est saisonnier. Le cumul glissant peut se faire sur des périodes plus courtes, comme le trimestre, ou sur des périodes plus longue, comme deux ans. Cela dépend vraiment du paramètre que vous mesurez.

Dans l’exemple retenu, je propose la mise en place d’un indicateur de surveillance sur les coûts de garantie. J’aurai très bien pu en faire un indicateur de performance, en limitant les coûts de garantie à x% du chiffre d’affaires.

Les zones de couleur verte / orange / rouge jouent le rôle d’alerte en cas de dérive.

La aussi, il est important d’associer un indicateur « volume » au taux de garantie, ceci afin de se rendre compte des montants de garantie. En effet, le taux de garantie se dégrade de deux manières : la réduction du chiffre d’affaire de l’entreprise ou l’augmentation des retours de garantie. D’où l’importance de regarder les deux informations en même temps.

Téléchargez le fichier Excel traitant des 3 indicateurs présentés dans cet article :

Indicateurs-performance-surveillance.xlsx

indicateur coût de garantie

indicateur coût de garantie

Utilisez-vous aussi ce type de mise en forme d’indicateurs?

 

Pin It on Pinterest

Recevez gratuitement mon livre pour économiser du temps et gagner en efficacité

Dites-moi simplement à quelle adresse mail je dois vous l'envoyer.

Merci! Vous allez recevoir un mail. :-)