Sélectionner une page

Nous n’avons pas le temps en production. Il faut absolument produire et actuellement nous sommes en sous-effectif. C’est classique. Difficulté de sortir la tête du guidon. Comment s’y prendre alors ?

Quel est le constat ?

Les actions correctives, au sens ISO 9001, concernent généralement le produit fabriqué. Au sens « Assurance Qualité Produit » c’est normal mais très réducteur en terme de management de processus.

On trouve vraiment très peu de chose pour les actions préventives. Cela s’explique classiquement dans la mesure où il n’existe pas vraiment la culture du « management du risque ». On a suffisant de problèmes au quotidien et de plus on n’a pas le temps d’identifier les risques pesant sur le produit fabriqué.

Pour les actions d’amélioration « pures » basées sur le management de projet (action / pilote / délai), c’est encore un autre monde. Quand on sous-traite un produit pour un client, on va vous dire que les produits sont conçus par le client. Donc par définition, pas d’amélioration du produit !

Et alors ?

En production, il faut absolument s’intéresser aux activités qui aboutissent au produit de qualité livré dans les délais au client. Donc, il faut regarder les composantes 5M :

  • Matière entrant dans la fabrication du produit
  • Main d’œuvre : gestion des compétences
  • Moyens de fabrication
  • Méthodes de travail
  • Milieu de travail

Consacrer du temps à l’amélioration continue en production se limite généralement au responsable de la production.  On a bien essayé la boîte à idées, mais ce fût un flop ! De toute façon, le personnel n’a pas d’idée !

Comment peut-on démarrer l’amélioration participative ?

1. Mettre en place un outil au milieu de l’atelier : tableau daté utilisant des post-it

Zone

atelier

Proposition d’idées

Nombre d’idées retenues

Nombre d’idées appliquées

Nombre d’idées efficaces

Zone 1 post-it post-it

3

2

1

Zone 2

1

1

Zone 3 post-it

1

Zone 4 post-it post-it post-it

3

1

Dans la zone 1, la situation est la suivante :

  • 2 nouvelles idées à prendre en compte par le management
  • 3 idées retenues dont 2 déjà en place et dont 1 déjà jugée efficace

2. Présenter le principe aux collaborateurs

Une fois le tableau mis au milieu de l’atelier, il faut faire une présentation de l’outil. Faites une présentation de la méthode à l’ensemble des collaborateurs du secteur :

  • Objectif de la méthode :

o   Participer à l’organisation de mon poste de travail en proposant des idées : aspect qualité, sécurité, hygiène, …

o   Participer à l’organisation de mon atelier : outillage commun, dossier de fabrication, …

  • Illustration par l’exemple à travers les 5M

o   M « Moyen » : prévoir un gabarit de montage permettant de garantir la qualité du produit fabriqué

o   …

3. Manager le tableau

L’implication du personnel nécessite une rigueur au niveau du manager. Il s’agit de tenir à jour le tableau en « temps réel » :

  • Traiter rapidement le post-it (idée retenue ou pas) car vous avez crée une attente du personnel : colonne « Nombre d’idées retenues »
  • Attention de faire un retour vers la personne ayant proposée une idée finalement non retenue
  • Mettre en place les idées retenues le plus rapidement possible avec le personnel concerné. Il est important d’impliquer les collaborateurs dans la mise en œuvre : colonne « Nombre d’idées appliquées »
  • Montrer l’efficacité des idées mises en pratique en communiquant régulièrement sur les résultats obtenus : colonne « Nombre d’idées efficaces »

4. Animer l’avancement des actions d’amélioration

Dans le cadre d’une réunion de production (1 fois par semaine) , faites une présentation rapide en 10 minutes en vous appuyant  sur :

  • un indicateur montrant la participation du personnel : données d’entrée de la démarche participative
  • un indicateur montrant la dynamique de mise en œuvre des idées retenues et de leur efficacité : données de sortie de la démarche participative
  • L’illustration des améliorations obtenues : photo avant / après par exemple

En conclusion

La réussite de toute méthode réside dans l’accompagnement soutenu que vous allez faire dans le temps jusqu’à ce que cela devienne un élément de la culture d’entreprise.

L’amélioration participative ne se limite pas non plus à la production. Elle concerne l’ensemble du personnel. L’utilisation d’un outil « visuel » permettra de partager les idées avec l’ensemble des collaborateurs d’un secteur (un bureau d’études, un magasin, un service commercial, …), mais également avec les personnes d’autres secteurs. Il s’agit de créer une dynamique de l’amélioration continue.

Avez-vous mis en place des démarches participatives ?

N’hésitez pas à partager vos réflexions autour de ce sujet :

  • Le truc qui marche
  • Pourquoi cela n’a pas fonctionné ?

Dans le prochain article, je vous propose un outil simple (Excel) pour animer la démarche participative des collaborateurs :

  • Suivi des idées selon le modèle PDCA
  • Indicateurs à partager avec les collaborateurs

Crédit photo : phdkyh

Recevez gratuitement mon livre pour économiser du temps et gagner en efficacité

Dites-moi simplement à quelle adresse mail je dois vous l'envoyer.

Merci! Vous allez recevoir un mail. :-)

Pin It on Pinterest